surface norek mediatheque annecy a

Dans le roman policier Surface, Olivier Norek (prix Maison de la Presse 2019) nous fait découvrir le monde d'une policière blessée qui doit se reconstruire, là où personne ne veut d'elle.

Noémie, policière à la brigade des Stup' de Paris est violemment blessée au visage lors d'une interpellation. Cette lésion va lui faire découvrir un autre monde. Un monde, où la blessure n'est pas acceptée. Elle se retrouve rejetée par son équipe parisienne, une cicatrice ça fait tâche. Envoyée en Aveyron pour faire un rapport sur un petit commissariat, elle va se retrouver face à un univers qui lui rappelle constamment sa blessure et sa douleur. Ce lieu d'apparence idéale pour se reconstruire va tourner en scène de « Cold Case » et va plonger la policière dans une enquête qui ne fallait pas ressortir.

Dans ce livre Olivier Norek nous apporte une histoire à double tranchant, une belle enquête policière avec un dénouement qu'on aurait jamais imaginé mais aussi tout le chemin à parcourir pour se reconstruire après un trauma. Un bon polar qui mène une part de psychologie et d'humanité intéressante.

Ce livre se dévore d'un bout à l'autre pour nous couper le souffle. Un peu dur sur certains points, il n'en est pas moins réaliste à souhait. Ce polar montre aussi les enjeux des petits villages et des commissariats ruraux.

L'auteur, lui même lieutenant de police, apporte une dimension supplémentaire par rapport à d'autres polars. Son expertise professionnelle se ressent et le livre s'en trouve enrichit.

Bref, un super polar qui associe enquêtes, politique et psychologie. Attention, de ne pas se faire piéger par le livre au risque de le finir avant de se rendre compte qu'on l'a commencé.

Aurore D. – Médiathèque Bonlieu

 

OPAC Détail de notice