couv BD Serena aSur la couverture : une femme en robe de soirée le fusil à la main, tout est dit.
Chevelure rousse, regard de biche et silhouette longiligne, Serena ne laisse pas indifférente lorsqu’elle débarque dans les Smoky mountains.

Dès son arrivée, on comprend qu’il ne faut pas se fier aux apparences.
Sous ce voile féminin se cache un véritable caractère de cow-boy, dur comme le roc, impitoyable et glacial.

 

Pandolfo et Risbjerg, duo déjà connu pour La lionne, un portrait de Karen Blixen et Perceval, succès BD de 2016, nous livrent une adaptation du roman de Ron Rash, réalisée avec brio.

 

 

Pemberton, riche héritier d’un domaine forestier revient d’un voyage, fraîchement marié à Serena. Ensemble, ils ont quelque chose d’envoûtant. Ils souhaitent exploiter leur domaine au maximum … voire à l’excès. La crise américaine est passée par là, les ouvriers vivent dans la misère et sont prêts à tout pour un travail.

Insensible et déterminée, Serena devient vite la patronne du domaine, reléguant son mari en arrière-plan.
Rien ne peut et rien ne doit rivaliser avec elle. Elle s’arroge le droit de vie et de mort sur tout un chacun dès qu’on entrave ses aspirations.

 

BD serena planche 1 a BD serena planche 2 a BD serena planche 3 a

 

Les dessins sont simples mais percutants. Le regard des personnages est souvent brut et efficace, donnant vie et consistance à chacun d'eux. Comme Galloway, l’homme de l’ombre à la solde de Serena, attifé d’un regard en fente, digne de l’enfer, reflet de ses activités.
La narration est légère car les dessins parlent d’eux-mêmes. Ils servent parfaitement l’ambiance pesante et terrible de l’histoire.

Au final, on est face à un récit dramatique et captivant jusqu’à la dernière planche, avec un personnage central qui attire autant qu’il effraie.

 

Olivia I. - Médiathèque Bonlieu

 

 OPAC Détail de notice