hiver a sokcho aUn petit roman par la taille, des phrases courtes, économes, efficaces et pourtant...


nous découvrons grace à Elisa Shua Dusapin un pays : la Corée, une ville : Sokcho, des traditions, une cuisine déroutante, une jeunesse qui semble un peu perdue.
Bien sur, nous rencontrons aussi des personnes, une femme poissonière, un gérant d'hôtel, des pêcheurs, une jeune femme (la protagoniste) un jeune homme (son fiancé) et un étranger (le français)
La narratrice du roman est née d'une mère coréenne et d'un père de passage de nationalité française. Après ses études de langues à Séoul, elle retourne vivre dans sa ville natale Sokcho.
Elle est femme à tout faire dans une auberge. Un matin, arrive un français dessinateur de BD en manque d'inspiration. Ils auront une histoire mais une histoire qui ne commencera pas et qui se finira simplement, tristement (à mon goût).

Elisa Shua Dusapin sait peindre avec les mots, elle est de ceux qui dessinent le vide pour faire apparaitre les formes, les objets, les êtres et les sentiments.
Une dernière chose, l'action se passe en hiver, un hiver humide, froid, glaçant, blanc, boueux, venteux avec Elisa nous y sommes en plein coeur, donc je vous conseille une lecture bien au chaud sous une couette, un grand pull, au coin d'un feu ou au soleil.

Elisa Shua Dusapin est une jeune auteure de 24 ans mi-corrézienne, mi-corréenne. Hiver à Sokcho, son premier roman, a reçu de nombreux prix dont le Prix Régine Deforges 2017. Actuellement elle est en résidence littéraire en Savoie grace à la FACIM.


La médiathèque La Turbine recevra Elisa le samedi 15 avril 2017 à 15h. 

Kate T. - Médiathèque La Turbine