jeu blanc aRichard Wagamese (décédé en mars 2017) écrivait comme un conteur. Il utilisait sa plume pour témoigner, dénoncer les conditions de vie difficiles des amérindiens mais aussi pour aider les siens à trouver leurs chemins dans le monde actuel et nous donner, lecteurs, les clés pour les comprendre.

 

Jeu blanc nous raconte la vie de Saul Indian Horse. Il est abandonné par ses parents, qui eux sont attirés par une vie peut être meilleure en ville et par un Dieu qui n'est pas le leur mais qu'ils craignent. Il passe sa jeunesse avec sa grand-mère qui lui enseigne la survie dans les bois et au bord des lacs et rivières. A la mort de celle-ci, il est "enlevé' et enfermé dans un pensionnat qui a pour mission d'intégrer les Indiens dans le monde des "blancs".

L'internement pour Saul Indian Horse est douloureux, mais contrairement à certains enfants, il en sort vivant et en "assez bon état apparent".

A l'internat, il rencontre le hockey qui lui donne espoir jusqu'au jour où...; l'amitié, sous les traits d'un jeune prête lui fait croire que tout est possible jusqu'au soir où...

Saul Indian Horse abandonne les patins et attrape la bouteille de Fire water, d'eau de feu.

Il lui faudra affronter son passé, le passé de son peuple, ses fantômes pour pouvoir commencer le long chemin vers sa renaissance.

L'écriture de Richard Wagamese est simple, juste, précise, percutante, franche et aussi poétique.

Le nom Wagamese se prononce "Wagamize".

Jeu Blanc est le deuxième livre de Richard Wagamese publié par les éditions Zoé (Carouge-Genève)

 

La médiathèque de Burlington (Ontario) a réalisé une vidéo résumant Jeu blanc à partir d'images d'archives du Canada.

Juliette Arnaud nous parle de Jeu blanc dans sa critique littéraire sur France Inter.

 Kate T. - Médiathèque La Turbine

 Où trouver Jeu blanc dans nos médiathèques :


OPAC Détail de notice