femme a la mobylette aUne femme, à la fenêtre de sa maison anormalement calme, se pose une angoissante question : ai-je tué mes trois enfants ? Elle l'espère, presque.
Comment peut-on aimer un tel personnage ?
La sensibilité de l'auteur nourrit son écriture et grâce à ses mots touchants, percutants et choisis, nous allons comprendre Reine, le personnage central de son roman. Nous allons non seulement la comprendre mais vivre avec elle, être heureux, tristes, désespérés pour elle.
Nous allons enfin l'aimer et la pleurer.


Femme à la mobylette pourrait être le titre d'un tableau exécuté par un Rembrandt contemporain.
De peinture, il en sera question dans la deuxième partie du roman, quand Reine touche du doigt le bonheur.
Reine a trois enfants, un mari parti pour une plus jeune, une maison, un jardin qui fut jadis sa fierté et son havre de paix.
Reine touche le fond. Dans un dernier élan de survie, elle décide de nettoyer le jardinet devenu une décharge. Par miracle, elle y découvre une mobylette.
Une mobylette qui lui apportera son autonomie, un travail, un amour et surtout une dignité.
Reine croyait au bonheur mais tout bascule lorsque son mari lui enlève ses enfants et qu'elle part en mobylette vérifier s'ils sont heureux là-bas, chez lui.

Un beau roman sur les laissés-pour-compte, sur les femmes qui se battent contre la fatalité et pour le bonheur des siens à n'importe quel prix.

Bibliographie de l'auteur

Où trouver "Femme à la mobylette" dans nos médiathèques.

OPAC Détail de notice

 

 Kate T. - Médiathèque La Turbine