Edelweiss bd aLe Mont-Blanc a toujours fasciné, la preuve avec la bd, Edelweiss, de Cédric Mayen et Lucy Mazel.

1947 : Olympe, est issue d'une famille bourgeoise aux descendants passionnés par la montagne. Edmond, jeune ouvrier au sein des usines Citroën tombe sous le charme de cette jeune fille au caractère bien trempé.

Olympe, déterminée et indépendante, saura-t-elle convaincre Edmond de la suivre jusqu'en haut des cimes... 

 

Cédric Mayen, nous livre une jolie épopée avec en toile de fond une histoire d'amour tendre et attachante.

 

Les dessins de Lucy Mazel, élégants et précis, nous plongent à merveille dans l'univers des années 1940-50.

 

 

c etait mieux avantOlympe est exaltée tout du long par le souvenir des exploits de "Tatie Henriette" qui n'est autre qu'Henriette d'Angeville, connue pour avoir été la première femme alpiniste à réaliser l'ascension du Mont-Blanc...

En 1947, dans Henriette d'Angeville au Mont-Blanc, une ascension romantique en 1838Émile Gaillard nous raconte cet exploit.

Ascension romantique a

Il décrit un projet complètement fou pour l'époque, vu comme une "opération difficile ; seuls des hommes entreprenants et énergiques pouvaient se le permettre; pour une femme il n'y fallait pas songer."

Très vite tout le monde se précipite pour la dissuader.
Mais Henriette est une femme passionnée et de caractère. Pour ne pas perdre le moral, elle décide de ne plus recevoir de visite.

Pleine d'humour, elle recense même le nombre de personnes l'ayant encouragé dans son projet : 5 au total !

Élevée dans les montagnes, Henriette n’entreprend pas cette expédition à la légère.

Elle va lister en détails ses besoins en se basant sur de précédentes expéditions masculines.

Elle ira s'entretenir avec le Dr Coindet pour "avoir quelques conseils sur l'hygiène à observer avant et après l'ascension, sur l'alimentation et sur tout ce qui relève de la compétence du médecin."
Si le docteur lui conseille un bon sommeil avant départ, elle aura bien du mal à rester calme pendant les préparatifs tant "la surexcitation" du projet domine.

           photos les guides a        photos henriette a

 

Henriette cherche le meilleur moment pour partir : suivre une autre caravane, profiter d'une fenêtre météo clémente, ... Mais tout ne se passe pas comme prévu : impossible de partir un dimanche sans l'approbation religieuse, puis les guides rechignent pour cause ...de froid ! L'expédition se lance tout de même le lundi 3 septembre 1838.

Faisant partie de la gent féminine, elle est tout d'abord encordée pour les passages difficiles mais très vite ses guides lui trouvent le pied montagnard voire même "un jarret de fer" !!

Même si l'ascension comportera des hésitations et des doutes; elle se fera dans son intégralité car comme l'avait signalé Henriette : "La Dame passera partout où deux hommes auront passé avant elle." 

Extraits de l'ouvrage d'Émile Gaillard, détaillant les préparatifs de l'ascension :

 

 Olivia I. - Médiathèque Bonlieu

 

 "Si je meurs avant d'arriver à la cime, trainez-y mon corps et laissez-le là!"   Henriette d'Angeville

Vous souhaitez consulter :

 Pour aller plus loin sur le même sujet, ouvrages disponibles au fonds Savoie :

Pour découvrir la bande dessinée Edelweiss dans notre réseau.