six mois aux etats unis a Bien que moins célèbre que son frère Gaston, Albert Tissandier est un esprit brillant. Architecte, écrivain voyageur, il se rend en 1885 aux États-Unis pour étudier les grandes réalisations techniques de ce pays, sans craindre de se rendre en des territoires où ne vivaient encore que des indiens, des cow-boys et des aventuriers.

Il est l'un des premiers à faire connaître en France les merveilles naturelles des parcs nationaux américains.

Albert Tissandier va bien sûr parcourir les grandes villes, New York, Washington mais aussi  le canyon du Colorado, le parc de Yosemite, puis celui de Yellowstone. Son itinéraire révèle la montée du tourisme en cette fin du XIXe siècle.  
Pourtant, il ne voyage pas pour le compte de quelques opérateurs touristiques, il se situe à mi-chemin entre le voyageur artiste savant - il réalise lui-même les dessins ponctuant son récit - et le touriste, il se définit lui-même comme tel.

Il est fasciné par la construction du pont de Brooklyn, largement acclamé comme le plus grand exploit d'ingénierie du XIXe siècle, ou encore par l'ascenseur, inventé en 1851 par Elisha Otis, qui permet d'atteindre le haut des nombreux gratte-ciel présents dans les grandes villes de l'Est. Il décrit également les paysages grandioses de ce vaste pays et l'utilisation de ses ressources naturelles pour son essor industriel, telles que les chutes du Niagara.

Le rapport de ce voyage paraît en 1886 aux édition de la librairie Masson & Cie sous le titre Six mois aux États-Unis : voyage d'un touriste dans l' Amérique du Nord... Il est ponctué de gravures tirées d'après les dessins de l'auteur.

tissandier 2 atissandier3 atissandier4 a

 

 Frédérique A. - Médiathèque Bonlieu

Extraits :

"Le voyage d'Amérique est aujourd'hui facile... Une chose même est faite pour étonner, c'est le petit nombre de nos compatriotes qui se décident encore à passer l'Océan pour aller voir ce beau pays, où il y a cependant tant à apprendre pour nous. Certes, les États-Unis n'ont pas les monuments d'art... qui abondent en notre pays, mais on ne doit pas oublier que les Américains sont un peuple encore jeune... Ils nous donnent cependant un exemple extraordinaire dans l'énergie extrême et l'ardeur qu'ils mettent au travail. En cela, ils sont admirables et peut-être même commencent-ils à nous dépasser ; on ne saurait trop aller chez eux pour étudier les résultats de leur intelligence, et voir les œuvres grandiose qu'ils entreprennent."

Vous souhaitez lire Six mois aux États-Unis ? Deux possibilités :

• Consulter l'édition de 1886 présent dans le fonds ancien de la bibliothèque Bonlieu
• Consulter ou télécharger l'édition originale sur Gallica

 

Pour aller plus loin... La vie d'Albert Tissandier