talkin levet mediatheque annecy a

Ce « dictionnaire anthologique et encyclopédique » du « langage du blues, du jazz et du rap », pour reprendre ses sous-titres, constitue un formidable guide pour comprendre la parole dissidente, souvent opaque pour le profane, de la musique noire américaine.

L'existence d'un double langage n'a rien d'une exception, mais celui-ci s'est développé dans une relation particulière à la musique, nous dit l'auteur, générant une langue sœur clandestine brutale, poétique et bourrée d'humour.

Loin de tout académisme, souvent drôles et étonnants, les mots réalisent ici une spectaculaire réappropriation, et nous révèlent, « derrière l'étrangeté d'un idiome, l'altérité d'un monde » (Jazz Magazine).

 

 Mathilde C. - Médiathèque Bonlieu

 

 

Extrait :
Dirty dozen (p. 141) : « Douzaines dégueulasses » :
[…] Jeu rituel, très pratiqué par les adolescents noirs des classes populaires, dans lequel les protagonistes insultent la famille de l'autre […], en présence de leurs pairs qui les excitent et apprécient les coups portés » […] « Objectifs du jeu : sonder l'autre, le pousser à bout, voir ce qu'il a dans le ventre [...] sans perdre son sang-froid et en venir aux mains [...] ».

 

OPAC Détail de notice