interieur nuit aRévélée en 2007 par son premier roman, La physique des catastrophes, l'Américaine Marisha Pessl revient en trombe avec Intérieur nuit, un thriller atypique et terriblement efficace. 

 

Le corps d'Ashley Cordova est retrouvé. La jeune femme, ex-enfant surdouée, pianiste prodige au charme magnétique. Elle était la fille de Stan Cordova, cinéaste de génie vivant en reclus, dont l’œuvre sulfureuse est en partie interdite.

Scott McGrath, journaliste dont la carrière a été brisée par une enquête sur Cordova, s'empare du supposé suicide de la jeune femme.

Flanqué d'une jeune aventurière SDF et d'un ombrageux inconnu aux motivations obscures, McGrath replonge dans son obsession pour le cinéaste, convaincu que les liens troubles de la jeune fille avec son père sont la clé du mystère

 Se tenant tout entier dans l'ombre portée de cette figure inquiétante, le roman instille un climat sombre mais ludique. Le lecteur complice joue à se faire peur plus qu'il ne frémit.

Il se voit même associé à l'enquête des personnages: photos, captures de pages Internet ou documents de police sont ainsi insérés dans le texte et renforcent l'immersion.

Jouant le spectacle de la noirceur plus que la noirceur elle-même, Intérieur nuit est aussi et surtout une invitation au plaisir de se perdre. Les fausse pistes pullulent, les mensonges des uns répondent au silence des autres et la vérité n'est jamais que toute relative.

Au long des 700 pages de récit la tension ne faiblit jamais, Marisha Pessl désoriente et manipule son lecteur...qui en redemande.

 

Stéphane A. - Médiathèque Bonlieu

 

 

OPAC Détail de notice