terre penche mediatheque annecy aOn se souvient de Carole Martinez et du succès inattendu du Cœur cousu. Ce premier roman, porté par un bouche à oreille enthousiaste, fut à sa sortie un phénoménal succès d'édition.

Impatiemment attendu, La terre qui penche, troisième roman adulte de l'auteur et suite sans l'être de Du domaine des murmures (Prix Goncourt des Lycéens 2011), ne déçoit pas.

 

L'auteur a annoncé ce roman comme le deuxième volume d'une série qui en compterait six, retraçant des histoires de femmes à travers les siècles en un lieu commun : "Le domaine des Murmures", situé au bord de la Loue dans le Jura. Vaste projet littéraire riche de promesses.

Ici encore son personnage principal est une toute jeune fille prise dans son époque et en rebellion contre ses règles discriminatoires.
Mais force non négligeable de la forme narrative, Blanche nous parle à deux voix : celle de l'enfant qu'elle est à 12 ans et celle de sa vieille âme errant depuis des siècles ; âme inconsolable de l'enfance perdue.

Nous sommes en 1360, Blanche, fille d'un chevalier violent et d'apparence très rustre, est conduite au domaine des Murmures pour y être préparée à son futur mariage avec l'héritier débile du seigneur local.
Avide d'échapper à sa condition de femme soumise, elle n'a de cesse de conquérir sa liberté en apprenant à lire et à écrire.

Les rencontres qu'elle fait en ces lieux hantés par l'esprit avide de la Loue la conduisent à reconstruire l'histoire de sa naissance, dépasser sa mort et renaître.

Carole Martinez nous entraîne dans le flot de son écriture musicale. Elle mêle son récit historique de références aux contes et légendes, de littérature médiévale et de poésie.

Ce roman initiatique est fabuleux et transgénérationnel.
 

 Marie-Pierre B. - Médiathèque Bonlieu

 

Retrouvez ce livre au catalogue :

OPAC Détail de notice