aunomdelours critique 20200504Lucrèce a 13 ans, l'âge des premiers émois, du désir d’émancipation et de l'affirmation de soi.
Au nom de l'ours va nous permettre de découvrir la vie de cette jeune fille qui s'assoit pour la première fois sur les bancs de l'école...

Comment va-t-elle surmonter le jugement de ses camarades de classe sur son quotidien familial bohème, sa vie dans une gare désaffectée et ses parents militants écolos ?

Catherine Dabadie, scénariste et journaliste, entraîne les lecteurs dans une vallée où la colère monte entre
partisans de la modernité et défenseurs de l'environnement.

Les collégiens pourront découvrir dans ce livre le quotidien d'un village bouleversé par la future construction d'un tunnel, mais surtout entrer dans l'adolescence avec Lucrèce, Noémie, Simon et Anton.

Lucrèce et Simon, tels Roméo et Juliette, surmonteront-ils les rivalités de leurs parents pour vivre leurs amours adolescentes ? Ou la survie du dernier ours l'emportera-t-elle sur les intérêts individuels ?

Vous saurez tout en dévorant ce premier roman traitant d'environnement et de nature mais aussi de courage et
de choix.


Emmanuelle S. - Médiathèque Bonlieu

 

 OPAC Sélection de notices