doctrinal temps present mediatheque annecyParmi les incunables présentés au Rendez-vous du bibliophile du 17 décembre 2010, se trouvait Le doctrinal du temps présent.

doctrinal temps present dos mediatheque annecyL’ouvrage conservé à la bibliothèque Bonlieu fut édité à Lyon en 1484. On ne connaît aujourd’hui qu’un petit nombre d’exemplaires de cette édition lyonnaise¹.

 Restaurée en 1998, il ne reste que des parties de la reliure d’origine. Le restaurateur avait toutefois eu la judicieuse idée de conserver soigneusement les fils, tranchefiles, morceaux de cuir et poussières, déposés dans une boite de conservation à l’attention de la médiathèque Bonlieu.

Il est complet, bien que 2 pages soient partiellement déchirées, et comporte 19 gravures sur bois de facture typiquement lyonnaise², dont plusieurs sont répétées (les techniques de gravure étant complexes et couteuses en Europe aux débuts de l’imprimerie).

doctrinal dame vertu mediatheque annecy

L’auteur, Pierre Michault, est un prêtre et poète du XVe siècle. À partir de novembre 1466, il a la charge de secrétaire signant auprès de Charles (Le Téméraire), comte de Charolais, fils du duc de Bourgogne. En 1468, il est chapelain du protonotaire apostolique Artus de Bourbon, ce qui semble avoir été sa principale activité. Dans sa biographie³, M. Walton écrit:

 

« Pierre Michault ne peut pas être classé parmi les plus grands, mais il est un de
ces auteurs moyens par l’étude desquels on arrive à connaître plus intimement et
parfois plus exactement que par celle des grands maîtres, les goûts littéraires et
artistiques d’une époque. »

 

doctrinal xv siecle mediatheque annecyLe texte, en vieux français, est un poème de forme strophique, en vers et par endroits en prose. Il fut terminé par Pierre Michault en 1466, comme nous l’indique un quatrain en dernière page de l’ouvrage.

Le doctrinal du temps présent, ou encore « Doctrinal de cour », est une fiction allégorique : l’auteur rencontre Dame Vertu, puis assiste en sa compagnie aux leçons que dispensent les maîtres d’une école dirigée par le recteur Fausseté. Le poète a imaginé 12 classes où des doctrines perverses sont inculquées aux élèves : chaque maître ou maîtresse interprète un chapitre de la grammaire, mais d’une manière qui consiste à en extraire des principes de conduite en lien avec les mauvaises mœurs de l’époque.
Le texte comporte des longueurs, mais témoigne de l’esprit subtil d’une période (à l’aube de la renaissance) où la critique et la réflexion autour de l’enseignement sont bien présentes.

doctrinal gravure dame mediatheque annecyCe discours moral est ironiquement tissé sur une trame fournie par le « Doctrinale puerorum » d’Alexandre de Villedieu, manuel de base de l’enseignement de la grammaire (en 12 volumes), dont les écoles du Moyen Age ont fait grand usage. Cela afin de mieux dénoncer par cette parodie littéraire la perversion de la parole par laquelle s’introduit le dévoiement de la raison.

Dame Vertu rappelle, à la fin du Doctrinal, que « Le bonheur de la chose publique passe par la sapience des gens au pouvoir ».

Pierre Michault dédie son poème au duc de Bourgogne Philippe le Bon et à son fils Charles, comte de Charolais, le futur Téméraire :

 

« Prince excellant, vostre doulce coustume
Reçoyve, ainsy qu’autresfoys a monstré,
Le Doctrinal du temps present en gré »

 

Nous vous invitons à venir consulter cet ouvrage rare et représentatif des incunables lyonnais, sur rendez-vous au bureau du 1er étage de la médiathèque Bonlieu.

 

Les références à présenter sont :

Le doctrinal du temps présent, Pierre Michault, Incunable, cote : INC 2

Vous avez aussi la possibilité de lire le texte de cet ouvrage (édition de Bruges) en ligne ci-après, via le site Gallica de la Bibliothèque Nationale de France. Ou télécharger directement le fichier PDF de l’ouvrage complet (7Mo).

 

Guillaume R. – Médiathèque Bonlieu

Notes :
¹ Ces figures gravées sont très proches de celles que le même atelier d’imprimerie utilisa, également vers 1484, pour illustrer une édition du roman allégorique de L’abuzé en court : le dessin en est d’une grande lisibilité, très linéaire, économe en ombres et en hachures.
² Une première édition imprimée parut à Bruges, sur les presses de Colard Mansion, vers 1479, puis une seconde à Lyon vers 1484. Pour l’édition lyonnaise : 4 seulement sont complets (celui d’Aix-en-Provence, celui de la collection du duc d’Aumale à Chantilly, l’un des deux que conserve la Bibliothèque nationale de France et celui de la Bibliothèque d’Annecy), les 4 autres incomplets (le second exemplaire de la Bibliothèque nationale de France, celui de la bibliothèque municipale de Troyes, celui de la collection Rosenwald à la Library of Congress à Washington et l’exemplaire jadis dans la collection Charles-Louis Fière, venant du château de La Brède).
³ Thomas Walton, Le doctrinal du temps présent de Pierre Michault (1466), éd. E. Droz, Paris, 1931.

Pour aller + loin : voyez la bibliographie des œuvres de Pierre Michault sur le site de l’Arlima.