Sean ConnerySir Sean Connery nous a quitté. Bien loin de son personnage dans les James Bond, l'acteur a pourtant incarné l’idée même de la virilité et de la classe pendant toute sa carrière.


Si Sean Connery restera en effet associé pour toujours à l’agent secret britannique, goûtant autant l’alcool –au shaker, pas à la cuiller- que les femmes, il a exploré bien d'autres registres, qui avaient semble-t-il sa préférence. Il a tourné avec les plus grands réalisateurs : Steven Spielberg, Brian De Palma, Alfred Hitchcock, mais aussi John McTiernan, Peter Hyams, Philip Kaufman, John Boorman ou Jean-Jacques Annaud.


Ce qu'il y a de marquant avec l'acteur écossais –anobli par Elisabeth II en 2000-, c’est qu’il aura été autant apprécié dans sa jeunesse, homme d'action plein d'assurance et de charisme, que sur le tard, toujours volontiers séducteur. James Bond est ainsi devenu Guillaume de Baskerville dans Le nom de la Rose ou le père d’Indiana Jones, mais également Jimmy Malone dans Les incorruptibles ou le commandant Marko Ramius dans À la poursuite d’Octobre rouge, incarnant Marko Ramius ; un vrai méchant cette fois, opposé à Jack Ryan (Alec Baldwin), le héros du romancier Tom Clancy.


Sean Connery prenait plaisir à jouer des rôles ambigus ; en témoigne son choix d’incarner le flic rugueux de The Offence. Il a également su s'aventurer sur des terres très étranges en jouant dans Zardoz, affublé pour tout vêtement d'un slip rouge, de ceintures de balles et de cuissardes (sans oublier son improbable tresse et une insolente moustache).


L’acteur écossais laisse de nombreux fans orphelins ; ils pourront néanmoins le voir et le revoir dans tous ses rôles iconiques. Goodbye, Sean.

 

Raphaël J. - Médiathèque Bonlieu


Voici notre sélection des films avec Sean Connery :

OPAC Sélection de notices