L’œil toujours malicieux, le talent toujours intact, l’élégance toujours au rendez-vous. Le comédien Roger Carel s’en est allé dans une galaxie lointaine, très lointaine. Sa voix unique et multiple s’est tue le 11 septembre 2020, à 93 ans, laissant orphelines tellement d’enfances.

Roger Bancharel se destinait à devenir prêtre, il est finalement devenu le Pape du doublage. Depuis toujours attiré par la comédie, il décide d’être acteur après des études d’ingénieur. Il suit notamment les enseignements de Michel Piccoli et Anouk Aimée, puis s’inscrit au Cours Simon. Il débute dans les années 1940 au théâtre, puis au cinéma, à la radio et au cabaret. Il retrace ici sa longue carrière, dans une interview en deux parties.

Comédien caméléon, Roger Carel adore jouer de son instrument vocal. C’est donc principalement dans le doublage que l’on peut profiter de son génie.

Astérix et Idéfix, Mickey Mouse, C3PO dans la saga Star Wars jusqu’en 2005, le serpent Kaa, Benny Hill, Charlie Chaplin dans Le dictateur, Peter Ustinov, Kermit la grenouille, l’extraterrestre Alf, Winnie l’ourson et ses amis Porcinet et Coco Lapin, Wally Gator (Le saviez-vous ? Aphone le jour de l’essai, il dut prendre la même voix enrouée par la suite !), le sage professeur Maestro, Fred Pierrafeu, Pongo le Dalmatien et David Suchet dans la série Hercule Poirot : tous ces personnages, c’était Roger Carel. Un seul homme pour tant de voix.

Envie de vous remémorer toutes ces performances et bien d’autres encore ? Cette compilation est pour vous !

Roger Carel, vous étiez notre grand-père tendre et bienveillant à tous. Merveilleux conteur, vous nous avez enchantés, transportés dans d’innombrables univers. Vous donniez vie à chaque personnage que vous interprétiez, le rendant inoubliable. Vous étiez un grand Monsieur.

Merci, Monsieur Carel. Merci d’être notre enfance pour toujours.


Yoann L. - Médiathèque Bonlieu

 

OPAC Sélection de notices