Manu DibangoLe Cameroun a perdu son Doyen, l’un de ses plus grands artistes. Le saxophoniste Manu Dibango s’est éteint ce 24 mars 2020, à l’âge de 86 ans.

Pour que son saxophone ne se taise pas, pour que la musique de sa voix grave résonne encore, pour que son rire continue à chanter, nous lui rendons hommage au travers d'une sélection de ressources numériques que vous pouvez consulter librement.

 

Figure de la world music, Manu Dibango n’a eu de cesse, tout au long de sa carrière, de métisser la musique en mêlant sonorités africaines et occidentales. Le saviez-vous ? C’est en revisitant une musique traditionnelle camerounaise avec des sonorités funky que Manu Dibango donna naissance à son tube « Soul Makossa» en 1972. 

 

La radio RFI Musique retrace sa carrière dans cet article, de même que la radio FIP. Si vous souhaitez passer deux heures de pur plaisir, retrouvez « Papa Manu », comme le surnommaient les Camerounais, dans l’émission podcast « Sous les jupes de FIP », en août 2016.

 

À l’occasion de ses 80 ans, Télérama lui avait consacré cette rétrospective musicale dans laquelle il revenait sur les musiques qui avaient une importance particulière dans sa vie. 

 

Manu Dibango, c’était une carrière de 60 ans, qu’il avait célébrée avec le concert « Safari symphonique ». TV5 Monde Afrique vous propose de revoir la performance. À cette même occasion, il avait accordé à RFI Musique une longue interview

 

Enfin, pour saluer ce grand Monsieur, retrouvez sur le site de l’INA le titre « Salut Manu ». Oui, salut Manu, et merci pour votre musique chaleureuse qui ne cessera pas de faire danser nos cœurs et d’illuminer nos corps.