femme moderne manet aDans La femme moderne selon Manet, d’Alain Le Ninèze, on ouvre les pages du journal fictif de Victorine Meurent, modèle préféré du peintre Manet.

À travers son récit, elle nous fait rentrer dans le cercle intime d’Édouard Manet, on partage ses soirées, ses débats artistiques et ses révoltes …

 

 

 

1862, la peinture n’a de cesse de représenter la mythologie et reste très académique.

Manet, entouré de ces acolytes Whistler, Fantin-Latour, Degas, Renoir ou Pissaro vivent pour la peinture. Ils n'ont de cesse d'étudier la lumière, renouveler les palettes de couleurs et jouer avec les ombres et les lumières.

Dans le microcosme artistique de Paris, ils font figure de fous pour l’époque. Mais rien à faire, malgré les refus récurrents de ses toiles au célèbre Salon de Paris, Manet cherche à se faire reconnaître en tant qu’artiste.

Victorine est le modèle de tous les scandales. Elle pose pour deux tableaux qui vont choquer les esprits bourgeois de l’époque et ouvrir la porte à la modernité.
Le Déjeuner sur l’herbe et l’Olympia, ce nu scandaleux représentant une courtisane alanguie. Tout sera vu comme une provocation dans ce tableau. Et pourtant Manet dira simplement « J’ai fait ce que j’ai vu ! »

manet victorine a

 

Un roman court, facile à lire, très documenté, riche en anecdotes, l'occasion de de mieux comprendre une œuvre, un artiste, une époque.


Cette collection « Le roman d’un chef-d’œuvre », aux éditions des Ateliers Henry Dougier, allie récit et documentation historique pour nous raconter la face cachée d’une œuvre d'art.

Olivia I. - Médiathèque Bonlieu

 

Une collection à découvrir dans le réseau des médiathèques :

Nous avons détecté une activité suspecte. Veuillez cliquer ici pour poursuivre.