restauration Sandra 1La diathèque Bonlieu dispose d'un atelier de reliure permettant un réel travail de conservation préventive sur les collections patrimoniales.

L’atelier intervient sur les ouvrages dont le mauvais état, constaté à l’occasion d’une demande de communication par exemple, empêche la consultation.

Nous vous proposons de suivre les étapes de réalisation d'une reliure effectuée par Sandra sur un très bel ouvrage illustré du 19ème siècle sur l'histoire de l'orfèvrerie française. 

Cet article fait suite à la Réalisation d'une reliure avec Sandra - Étape 1.

 

Deuxième étape ...

 

Sortie de presse : vient l’étape du grecquage où l'on marque l'emplacement des ficelles et le passage du fil à l'aide d'une scie à grecquer. Ensuite les cahiers sont cousus sur ficelle à l'aide d'un cousoir pour être unis ensemble.

7 reliure histoire orfeverie francaise

Le choix du fil de couture est fondamental pour assurer au livre la forme de son dos. Plus le fil est fort plus le dos du livre va « monter » est ainsi former un arrondi. Le relieur choisit donc le fil en fonction du type de papier, du nombre de cahiers et de la hauteur qu'il veut donner à son dos pour assurer, à l'usage, une bonne ouverture au livre.

8 reliure histoire orfevrerie francaise   9 reliure histoire orfevrerie francaise

Les étapes suivantes consistent à travailler sur le « corps d'ouvrage », elles regroupent tout le travail effectué avant de donner sa parure au livre : sa couvrure.

Pour commencer, le dos est encollé pour bien solidariser les cahiers entre eux. Le façonnage consiste à arrondir le dos à l'aide d'un marteau à endosser pour lui donner une première forme, puis le livre est placé dans un étau à endosser.

Le dos prend son aspect arrondi définitif et les mors (charnières entre le dos et les plats) se forment.

 

10 reliure histoire orfevrerie francaiseUne première ébauche de la reliure définitive apparaît. Les cartons sont débités pour former les plats du livre, les ficelles sont insérées dans le carton pour solidariser les plats au bloc texte, une mousseline est posée sur le dos pour le consolider puis le livre est placé sous une presse de corps d'ouvrage afin d'assurer un bon maintien à l'ensemble.


 

11 reliure histoire orfevrerie francaiseAprès sortie de presse, le dos du livre est à nouveau travaillé. On pose une succession de papier goudron. Il est ensuite poncé pour donner une uniformité à l'arrondi.

Les plats sont « abaissés », c'est à dire poncés pour leurs donner un joli galbe. Les ficelles sont fixées définitivement sur ces mêmes plats puis on comble les trous. On effectue un « blanchiment » en collant une carte sur les plats, on ponce à nouveau pour uniformiser l'ensemble, rattraper l’épaisseur du dos tout en rendant encore plus discrète la présence des ficelles.

Tout ce travail de collage et ponçage donne forme et corps à la reliure.

 À suivre... la 3ème étape, dans l'article intitulé Réalisation d'une reliure avec Sandra - Étape 3.

 

 

 

 

Pour aller plus loin : La reliure

Pour consulter l'ouvrage : Histoire de l'orfèvrerie française